• Ama

SassyChic Boutique


*English translation will follow

Pouvons-nous prendre une minute pour apprécier cette femme, sa marque et ses créations?

Je suis amoureuse de la boutique SassyChic!

>>> Page Instagram ici


Ses modèles sont tous différents, élégants, simples et surtout la marque revisite la mode traditionnelle sous un nouvel angle!

Qui pourrait mieux représenter les modèles SassyChic que Sassoum, la propriétaire elle-même ?!


Mais d'abord, qui est-elle?

Elle a eu la gentillesse de me donner la réponse elle-même.

Née et élevée en Amérique, elle a déménagé à Dakar il y a 6 ans. Son parcours est à l'origine un diplôme en finance du New Jersey à l'Université Kean. Mère de deux garçons, sa famille (frères et parents) vit toujours à l'étranger aux États-Unis. Elle a vécu à Dakar pendant ses jeunes années pour apprendre la culture. Elle travaille actuellement à plein temps à un emploi professionnel à Dakar depuis six ans.



J'étais curieuse de connaitre le processus qui l’a conduit de l'idée à la création de la marque et de la boutique, et surtout des difficultés qu'une femme, une mère et une travailleuse à plein temps a dû surmonter pour mettre en œuvre ce projet.

« En vivant à Dakar, J'ai toujours eu du mal à acheter des vêtements quotidiens abordables!!! Tout était soit très cher (trop cher), trop habillé (pas assez décontracté) ou trop accessible. J’achetais mes vêtements principalement en ligne et les expédiais à ma maison aux États-Unis ou j’achetais pendant mes vacances ou mes voyages de travail. Ce qui n'était pas toujours pratique.»

Après avoir vécu quelques temps à Dakar, elle a appris davantage sur les tailleurs et les tissus simplement en se rendant dans les marchés locaux et en achetant des tenues traditionnelles lors d'événements tels que «Tabaski» et «Korité».

« Des pièces de base ont été fabriquées comme des kaftans, des pantalons de lin, des chemises surdimensionnées! Des pièces polyvalentes que vous pouvez porter pour travailler ou pour le week-end. J'avais aussi des compliments à gauche et à droite! Bien que je ne sois pas un designer, j'ai compris le concept. J'aime aussi styliser des pièces et des accessoires ensemble. »

En outre, elle savait qu’elle ne voulais pas être coincée dans l'idée de coller à une chose connue strictement comme le design. Par conséquent, elle pensait qu’avoir une boutique lui permettrait d'exprimer ses envies pour la mode quand et comment elle le voulait sans aucune limitation.

Cette boutique permettrait également aux africains talentueux ayant une vision d'exposer leur travail. Tout à des prix abordables.

« Vous ne pouvez pas tout faire! Par conséquent, vous devez donner à ceux qui sont bons à ce qu'ils font comme travail une chance. »


Nous savons tous à quel point il est difficile de travailler avec des personnes au Sénégal. Il lui a fallu environ deux ans et demi pour que cette entreprise soit établie. Sans oublier les barrières linguistiques et le financement d'un tel projet.

Et quand je lui ai posé la question sur la difficulté à gérer une entreprise au Sénégal en tant que femme entrepreneur, et de gérer la famille en même temps, voici sa réponse:

«Oui, parfois! Surtout avec trois bébés (un mari et deux garçons lol). Heureusement en vivant au Sénégal, vous pouvez toujours embaucher de l'aide (si vous en avez les moyens!). Le soutien émotionnel et mental sont les plus nécessaires. Sans cela, je crains que vous ne manquiez de confiance pour rester positif et optimiste. Les gens que vous embauchez jouent également des rôles énormes. Vous devez vous y fier. Étant donné que je travaille à temps plein, je dois dépendre d'eux pour faire avancer les choses. »


Son inspiration? Des noms que nous connaissons déjà dans le pays.

« J'ai été inspirée par de nombreux entrepreneurs - jeunes et anciens. Parmi eux figurent Cole Ardo Sow, Selly Rabby Kane, Sophie Zinga, Adama Paris et Khadijah Ba de l'Artisane. Ce sont toutes des femmes entrepreneurs sénégalaises. Bien qu'elles soient dans le secteur de la mode, tout le monde semble avoir sa propre touche personnelle. Je respecte et admire cela. »

Ce que j'aime le plus dans sa boutique, à part les vêtements et la boutique elle-même, c'est sa collaboration avec différentes marques made in Africa.

« Il y a cette liberté de faire soi-même tout en soutenant d'autres marques. Quant à la collaboration, elle doit avoir du sens pour moi. C'est l'objectif, la cause et/ou le but! Nous avons collaboré avec quelques femmes entrepreneurs comme Rabbal, Ndawette et Batiyaye. Ces dames fabriquent des marchandises abordables fabriquées au Sénégal. L'objectif est de produire plus de nos propres produits et de les vendre à des prix raisonnables, avec l'expérience SassyChic! ».



J'adore déjà la direction que prend la marque et à long terme, son idée est d'ouvrir un grand concept store à Dakar. Un magasin qui portera de nombreuses marques africaines avec une touche personnelle. Permettre à nos populations en Afrique de croire en nos produits et le travail acharné derrière.

Et enfin, quand je lui ai demandé quel héritage et quel conseil elle nous donnerait, voici ce qu'elle a dit et je ne pourrais pas être plus d'accord!

« Je crois que les Sénégalais / Africains veulent soutenir les entrepreneurs locaux et faire partie de l'expérience. Cependant, je crois que nous n'avons pas le sentiment de diversifier nos produits et nos fourchettes de prix. La réalité est que nous vivons en Afrique et que tout le monde ne peut pas se permettre le luxe. Par conséquent, je crois fermement à fournir une marchandise abordable avec une expérience luxueuse. Cela permet également aux clients de se sentir accueillis et surtout appréciés. Dans l'ensemble, créons l'expérience/le marché pour ceux qui souhaitent soutenir les entrepreneurs locaux mais ne peuvent pas toujours dépenser trop d'argent. En outre, il est très important de comprendre que l'on doit rester déterminé, concentré, ouvert mais fort de ses objectifs tout en dirigeant une entreprise en Afrique. Ne pas oublier l'humilité! Vous apprenez en allant plus loin dans ce métier ... et c'est ce que je fais. »

Et Voilà! Maintenant que vous savez ce qui se cache derrière le concept SassyChic Boutique, voici un petit avant gout de cette expérience SassyChic avant de faire un tour en boutique!


Can we take a minute to appreciate this women, her brand, and her designs?!!!

I'm in love with SassyChic Boutique!

>>> Instagram page here


Her models are all different, elegant, simple and especially the brand revisits the traditional fashion in a new angle!

Who could better represent the SassyChic models than Sassoum, the owner herself?!


But first, who is she?

She was kind enough to give me the answer herself .

Born and raised in America, she moved to Dakar 6 years ago. her background is originally a degree in Finance from New Jersey at Kean University. Mother of two boys, her family (brothers and parents) still live abroad in the USA. She lived in Dakar during her younger years to learn about the culture. She currently work a full time professional job in Dakar for the past six years.


I was curious about the process from the idea to the creation of the brand and the shop, and most of all the difficulties a woman, mother, and full time worker, had to overcome to implement the project.

« While living in Dakar, I’ve always had a hard time buying clothes. Affordable daily clothes!!! Everything was either super expensive (overly priced), too dressy (not casual enough) and too accessible. I would mainly buy my clothes from online and ship it to my home in the USA or buy while I’ll on my vacation or work travel. Which was not always convenient. »


After sometime while living in Dakar, she learned more about tailors and fabrics just from going to the local markets and from getting traditional outfits made during events such as ‘Tabaski' and ‘Korité’.

« Basic pieces were made such as Kaftans, linen pants, oversized shirts! Versatile pieces that you could wear to work and on weekends. I would also get compliments left and right! Although I am not a designer, I understood the concept. I also love to style pieces and accessories together. »



In addition, she knew she didn’t want to be stuck in the idea of sticking to one thing known strictly as designing. Hence, she thought having a boutique would allow her to express her mood for fashion when and how she want it without any limitations.

This boutique would also allow talented African individuals with a vision to display their work. All at affordable prices.

« You can’t do it all! Hence, you have to give those who are great at what they do a chance. »

We all know how challenging it is to work with individuals in Senegal. It took her about 2.5 years to get this business established. Not to mention the language barriers and the financing of such a project.

And when I asked her about the difficulty managing as a woman in Senegal, entrepreneur, and managing the family at the same time, this is her response:

« Yes, at times! Especially with three babies (a husband and two boys lol). Luckily while living in Senegal, you can always hire help (if you have the means to!) The emotional and mental support are the most needed ones. Without it, I am afraid you may lack the confidence to remain positive and optimistic. The people you hire also play huge roles. You must confide in them. Given that I work a full-time job (full time hours), I must depend on them to get things done. »

Her inspiration? Names we already know in the country.

« I’ve been inspired by many entrepreneurs – young and veterans. Some include Cole Ardo Sow, Selly Rabby Kane, Sophie Zinga, Adama Paris and Khadijah Ba from l’Artisane. They are all Senegalese women Entrepreneurs. Although they are in the business of Fashion, everyone seems to have their own personal touch and aim. I respect and admire that. »


What I love the most about her shop, apart from the clothes and the display, is her collaboration with different brands all made in Africa.

« There’s this freedom of doing your own thing while supporting other brands. As for collaboration, it must make sense for me. It’s the objective, the cause and/or purpose! We’ve collaborated with a few women entrepreneurs such as Rabbal, Ndawette and Batiyaye. These ladies make affordable merchandises made in Senegal. The aim is to produce more of our own and sell it at reasonable prices, with the SassyChic experience! ».



I already love the direction the brand is taking and as for long-term, her idea is to open a large concept store in Dakar. A store which will carry many African brands with a touch of their own personal background. Have our people believe in our products and hard work.

And at last, when I asked her what inheritance and advice would she give us, here is what she said and I couldn’t agree more!

« I believe Senegalese/Africans want to support local entrepreneurs and become part of the experience. However, I believe we lack the sense of diversifying our products and price ranges. The reality is we live in Africa and not everyone can afford luxury. Therefore, I strongly believe in providing affordable merchandise with a luxurious experience. This also allows customers and clients to feel welcomed, appreciated and most importantly valued. Overall, let’s create the experience/market for those who wish to support local entrepreneurs but cannot always spend excessive money. In addition, its highly important to understand one must remain determined, focused, open but strong minded about their objectives while running a business in Africa. Not to forget humility! You learn as you go further in this business… and that’s what I am doing. »

Here! Now that you know what's behind the SassyChic Shop concept! here is a little taste of this SassyChic experience before making a stop to the shop!







* clin d'oeil à Dress And Toast