• Ama

TAARA Y'ELLE

Lors de mon dernier séjour à Dakar, J’ai pu faire de merveilleuses découvertes, même si j’ai eu peu de temps devant moi. Si vous n’avez pas vu mon dernier post où j’ai découvert la Maison de Beauté CHIC et SIMPLE, vous pouvez clique ici!


Parmi les marques exposées dans leur showroom, j’ai eu un coup de foudre pour la marque Taara Y’Elle. Les modèles m’ont tout de suite parlé #PEULHGANG :)



Je vous laisse découvrir la marque et la personne derrière qui a eu la gentillesse de m’en dire un peu plus sur la marque.

Leur page instagram: @taara.y.elle


Taara Y’elle, la naissance

Entrepreneur à temps plein, Marieme Ndiaye est la fondatrice de la marque TAARA Y’ELLE, qu’elle a lancé après avoir complété ses études en comptabilité.

« Taara est un nom pulaar, c'est le nom que portait mon arrière grand-mère et Taara Y'elle signifie ma petite taara. Je l'ai choisi pour rendre hommage aux femmes africaines et aussi particulièrement à ma famille. »

Au début, elle partageait ses croquis sur Instagram, et les réactions positives qu’elle recevait ainsi que les suggestion d'en faire une marque l’ont encouragé à se lancer.

C’est ainsi que Taara Y’elle est née.



Concrétiser le projet


La première difficulté c'est de trouver son identité de marque afin de se différencier et de se positionner sur le marché de la mode.

Ensuite, vu la grandeur dudit marché, avoir de la visibilité pour que les gens découvrent notre travail est le plus gros du travail. Les réseaux sociaux aident beaucoup à se lancer à moindre coût et se créer une visibilité.

« Je m'inspire de tout. D'un simple mot, d'une image, de toutes les femmes»

"Aussi de la façon dont moi je m'habille, j'adore cette fusion du tradi-modernes. Jusque là je n'ai pas encore eu à faire des collaborations avec d'autres marques mais je suis ouverte à tous."


Taara Y’Elle aujourd’hui


En ce moment, la marque est essentiellement présente sur les réseaux sociaux, ainsi que quelques pièces au Showroom de la Maison de Beauté Chic et Simple.

« Je sous traite avec des tailleurs indépendants, mon objectif est d'avoir une unité de production pour produire en masse et de bonnes qualités pour satisfaire la clientèle, de pouvoir aussi concurrencer avec les grandes marques et avoir une clientèle très large. »


On my last trip to Dakar, I was able to make some wonderful discoveries, even though I had little time to do so. If you haven't seen my last post where I went to the CHIC et SIMPLE Beauty House, you can click here!


Among the brands exhibited in their showroom, I fell in love with the Taara Y’Elle brand.

The models talked to me straight away #PEULHGANG :)


I'll let you discover the brand and the person behind who was kind enough to tell me a little more about the brand.

Their Instagram page: @taara.y.elle



Taara Y’elle, the birth


Full-time entrepreneur, Marieme Ndiaye is the founder of the TAARA Y’ELLE brand, which she launched after completing her studies in accounting.

«Taara is a Pulaar name, it's the name of my great-grandmother and Taara Y'elle means my little taara. I chose it to pay tribute to African women and also particularly to my family.»

At first, she shared her sketches on Instagram, and the positive feedback she received as well as suggestions to brand them encouraged her to take the plunge.

This is how Taara Y'Elle was born.


To make the project a reality

The first difficulty is to find your brand identity in order to differentiate yourself and position yourself in the fashion market.

Then, given the size of that market, having visibility so that people can discover your work is the hardest part of the job. Social networks help a lot to get started at a lower cost and create visibility.

«I am inspired by everything. With a single word, with an image, of all women »

"Also the way I dress, I love this fusion of traditional-modern. So far I haven't had to do collaborations with other brands yet but I'm open to everyone."


Taara Y’Elle today


At the moment, the brand is mainly present on social networks, as well as a few pieces at the Showroom of the CHIC et SIMPLE Beauty House.

“I subcontract with independent tailors, my objective is to have a production unit to produce in mass and good quality to satisfy the customers, to also be able to compete with the big brands and to have a very large customer base. "